Actualité

Présentation

Si de nombreuses équipes de recherche travaillent sur les questions urbaines, les territoires ruraux ou encore leurs marges spatiales, le peri-urbain, la spécificité de RURALITES – acronyme de Rural, URbain, Acteurs, LIens, Territoires, Environnement, Sociétés – est de s’intéresser à ce qui peut relever de l’urbain dans les villages les plus reculés et aux formes de ruralités dans les centres villes les plus denses. Nous souhaitons réinterroger les catégories (Rural, Urbain, Péri-urbain), en y apportant des nuances et en tentant de rendre intelligible leurs évolutions contemporaines dans toutes leurs complexités. Elles ont une longue et prestigieuse histoire qu’il nous faut apprendre à questionner et à déconstruire. La ruralité ne serait‐elle pas devenue le produit d’une culture désormais largement dominante qui prend corps et fait sens au regard des inquiétudes qui traversent nos sociétés contemporaines travaillées par l’urbanisation, la mondialisation et l’environnement ? Il conviendrait donc désormais d’interroger les liens rural-urbain en identifiant les ressorts de la culture urbaine dominante qui s’est emparé des espaces de faibles densités pour en faire les laboratoires d’une « citadinité rurale » ou « de nouvelles utopies ».

Notre objet de recherche principal porte donc sur l’analyse des nouvelles relations entre espaces urbains et espaces ruraux, dans les pays du Nord comme dans ceux du Sud. Les convergences et les différentiations entre ces deux catégories spatiales (villes et campagnes) sont analysées en abordant les mutations socio-environnementales, les activités, les évolutions foncières, les polarisations et les dynamiques spatiales et territoriales, les dynamiques économiques, la circulation des hommes, des produits et des biens immatériels, ce qui lui confère une originalité dans le champ de la géographie sociale en France.

L’une des spécificités de RURALITES est de s’intéresser aux Territoires, depuis leurs matérialités physiques et environnementales (végétation, eau, climat, etc.) jusqu’à leurs acteurs (politiques publiques, démarches associatives, engagement privé, organisation territoriale etc.). Nous avons organisé notre recherche en 3 axes. Dans chacun des axes, trois champs seront particulièrement travaillés, sans s’interdire d’explorer de nouvelles voies, à condition qu’elles apportent des éclairages sur ce qui est le cœur de notre objet de recherche : l’analyse des liens et des mutations entre les villes et les campagnes.

Equipe de Direction

Directeur : Pierre Kamdem

Directeurs adjoints : Daniel PeyrusaubesThibaut Preux, Dominique Royoux, et Jean-Louis Yengué

Responsable administrative : Amélie Klein

Membres

Organigramme