Présentation du laboratoire

Objectifs et axes

Objectif général : Analyser les liens et les mutations entre les villes et les campagnes. Plus généralement, l’intérêt se porte sur les thèmes mettant en tension les rapports entre territoires, environnements et sociétés, aussi bien au Nord qu’au Sud de la planète. Cela revient à :

– Étudier les nouvelles formes d’organisation des liens urbain-rural, rural-urbain ;

– Comprendre les processus d’alimentation de proximité ;

– Identifier les défis à relever en matière de changement climatique ;

– Qualifier la place de la nature (y compris sauvage) dans les différents environnements humains ;

– Apprécier le rôle des petites et moyennes villes dans un monde dominé par les métropoles ;

– etc.

3 axes de recherche pour la période 2018-2022 :

1-Environnement et sociétés

  • l’adaptation des territoires au changement climatique : évaluer la nature des risques (en matière de ressources en eau notamment) mais aussi interroger les modèles d’aménagement, les modèles énergétiques et les stratégies de développement local conduites par les acteurs territoriaux ;
  • les nouvelles formes de gestion et de protection de la nature : poursuivre les recherches engagées sur les processus de restauration écologique des cours d’eau et leurs conséquences sociales et spatiales ; poursuivre les recherches sur la « libre évolution de la nature », les modes de gestion alternative de la nature sauvage, les formes d’érosion de la biodiversité, les représentations de la nature à travers les « géoparcs ».

2-Agricultures, inégalités, sociétés

  • les liens renouvelés entre agriculture et sociétés : recherches sur le développement des circuits-courts alimentaires, sur la structuration des systèmes alimentaires locaux ( production, consommation, transformation, commercialisation), élaboration d’une typologie des modèles d’agriculture de proximité, des liens entre gouvernance alimentaire et développement local ;
  • les liens entre précarité et agriculture : place des migrants internationaux dans les réseaux d’agriculture de proximité, inégalités d’accès à une alimentation de qualité (notion d’injustice alimentaire).

3-Diagnostic territorial : usages et gouvernance

  • parfaire la construction des diagnostics territoriaux (de plus en plus sollicités en particulier de la part des collectivités territoriales), en y intégrant à la fois les usages et les perceptions des habitants et autres acteurs, au regard des mutations en cours : typologie des petites villes en France, nouvelles manières d’habiter , de se déplacer, de pratiquer simultanément les espaces urbains, péri-urbains et de faible densité, de prendre en compte la gestion du temps, de qualifier les politiques publiques locales et les évolutions institutionnelles récentes (nouveaux découpages administratifs et leurs adéquations avec les espaces vécus).

Organigramme du laboratoire

Recherche

Menu principal

Haut de page