JOURNEE D’ETUDE DES DOCTORANTS – 28 NOVEMBRE 2014

De la destination touristique à la construction d’un projet territorialJE_DOC_28_11_14_AFFICHE

Cette journée d’étude, organisée par les doctorants du laboratoire RURALITES (Rural, URbain, Acteur, LIens, Territoires, Environnement, Société de l’Université de Poitiers), s’adresse aux géographes, historiens, sociologues, urbanistes, professionnels du tourisme, etc. désireux de faire partager leurs expériences sur le thème du tourisme. Les communications questionneront les thématiques suivantes :

– Les conditions de définition des destinations touristiques
– Les flux et destinations touristiques
– Le lieu touristiquement aménagé et touristiquement utilisé
– Destinations touristiques, ouverture territoriale et économique

Mots-clés : Tourisme, Destinations touristiques, Lieux, Flux, Ouverture territoriale et économique, Aménagement, Acteurs du tourisme, Promotion territoriale

La journée d’étude se déroulera le vendredi 28 novembre 2014 de 11h3o à 17h en salle Gargantua, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers.

RETROUVEZ ICI LE PROGRAMME DE LA JOURNÉE ET LE FORMULAIRE D’INSCRIPTION

Les communications de cette journée donneront lieu à une publication dans la revue du laboratoire. En attendant, retrouvez ici la CONCLUSION de la journée.

JE_DOC_28_11_14_3

Participants à la journée d’étude

Appel à communication (clos)

Tous les territoires prétendent être des destinations touristiques et ce, quels que soient son échelle, ses aménagements, sa fréquentation touristique. On parle ainsi d’une destination européenne à l’échelle du monde, d’une destination française lorsqu’il faut faire de la promotion touristique dans un autre pays par exemple. Certains territoires institutionnels se positionnent comme destination, à l’image des villes (la Rochelle, Poitiers, Cognac…), des sites de visite (Futuroscope, Puy du Fou…), des départements (la Charente Maritime, les Landes…), ou des régions (la Bretagne, l’Alsace…), mais on peut aussi définir des destinations touristiques au travers d’entités naturelles (le Périgord, les Pyrénées…). Alors comment peuton définir une
destination touristique ? Est-ce un espace géographique culturellement défini ? Un territoire institutionnel fréquenté par des touristes ? Un espace aménagé spécialement, dans lequel de nombreux acteurs du tourisme sont présents ?
La définition du tourisme est sujette à de nombreuses discussions. Le Conseil Supérieur du Tourisme le définit comme étant l’ensemble des activités de consommation et de production auxquelles donnent lieu des déplacements assortis d’une nuit au moins passée hors de son domicile habituel, le motif du voyage étant l’agrément, les affaires, la santé, la participation à une réunion sportive, religieuse, culturelle. Dans leur article paru dans Téoros en 2011, Boualem KADRI, Mohammed Reda KHOMSI et Maria BONDARENKO1 ont repris les définitions données par les auteurs spécialistes du tourisme, et en ont analysé les différents attributs. Cependant, peu satisfaits par ces définitions parfois réductrices, ils ont démontré par une analyse sémantique complète, qu’une destination touristique pouvait recouvrir 5 acceptions dans la littérature consacrée au sujet :

• la destination comme direction du déplacement
• la destination comme lieu touristiquement aménagé et touristiquement utilisé
• la destination comme projet de ville destiné au tourisme
• la destination comme direction de l’envoi organisé
• la destination comme destinée

En conclusion de leur étude, ils proposent dans la veine de certains auteurs, de définir la destination comme le territoire d’un projet : celui de la construction du touriste. Ils précisent à ce sujet « qu’il est nécessaire de parler de la destination en termes de projets au pluriel et non au singulier », car de multiples acteurs interviennent dans la construction d’une destination touristique. Cela peut nous amener à considérer que la destination touristique peut s’analyser au travers de plusieurs acteurs :

• analyse par le biais du touriste, celui qui fréquente des lieux touristiques peut-être constitutifs d’une destination touristique si suffisamment denses ou pertinents à une échelle donnée,
• analyse par le biais des acteurs touristiques créateurs d’aménagements, d’activités économiques (sites, hébergements…) qui participent à la création de la destination touristique,
• analyse par le biais des institutionnels qui aménagent des lieux touristiques, créent ou révèlent une identité située dans une aire plus institutionnelle que géographique ou culturelle dédiée,
• analyse par le biais de la gouvernance ou du pilotage de cette aire touristique qui peut être partagée par plusieurs acteurs différents ou portée seulement par un seul comme dans le cas de certains comptoirs touristiques, analyse par le biais des habitants qui participent à la définition d’un projet de société dans lequel ils seront en coprésence de touristes.

Ces assertions entraînent un certain nombre de questions : Le tourisme favorise-t-il l’ouverture économique d’un territoire ? Quelle gouvernance multi-acteurs (collectivités territoriales, Etat, acteurs privés, populations) pour la construction d’une destination touristique ? Quelles stratégies pour améliorer l’attractivité touristique d’un territoire ?
L’appel à communication vise à explorer l’ensemble de ces approches pour contribuer à affiner les notions de destination touristique, de promotion et ouverture territoriale et de jeux d’acteurs du tourisme.

Toute personne intéressée pour une communication devra envoyer un résumé (500 mots environ) avant le 31 octobre 2014 à l’une des adresses suivantes :
Koulnte.simmala@univ-poitiers.fr
Amina.fellah@univ-poitiers.fr

Recherche

Menu principal

Haut de page